Celebrating Saint Rose Philippine Duchesne, a pioneer missionary of the Society of the Sacred Heart, who came to St. Charles, Missouri, from France and founded the first free school west of the Mississippi in September 1818.

Home / Bicentennial / Héritage de Philippine

Héritage de Philippine

Jadis, Philippine écrivit à Sophie : « Je porte en mon cœur une peur immense de détériorer les choses où que je sois et ce, à cause de ces quelques mots que je pense entendre au plus profond de mon cœur : Tu es destinée à me combler, plus par l’échec que par le succès. Elle subit en effet de nombreux échecs mais, grâce à son esprit missionnaire, la Société du Sacré-Cœur s’est répandue dans le monde entier. Grâce à sa loyauté envers Madeleine-Sophie Barat, la Société resta une congrégation et son internationalité fut une de ses caractéristiques les plus fortes.

De nos jours, les Religieuses du Sacré-Cœur servent dans 41 pays. Avec l’esprit de Philippine, ces éducatrices préparent les jeunes pour le monde d’aujourd’hui et de demain ; elles recherchent les plus démunis et ceux qui n’ont pas l’opportunité de s’exprimer dans la société d’aujourd’hui. Chaque frontière que nous affrontons réclame des pionniers qui aient le courage de suivre l’appel de Dieu et la sagesse de prier toujours.

Sainte Rose Philippine Duchesne mourut le 18 novembre 1852, à l’âge de 83 ans. Elle repose dans un sanctuaire construit en son honneur à l’Académie du Sacré-Cœur de St. Charles, Missouri. Elle fut béatifiée en 1940 et canonisée le 3 juillet 1988.

 

« Nous cultivons un tout petit champ pour le Christ. Mais nous l’aimons, tout en sachant que Dieu n’exige aucune prouesse
sinon un cœur qui ne retient rien pour soi ».
- Sainte Rose Philippine Duchesne

 

Read Saint Rose Philippine's story in English

Read Saint Rose Philippine's story in Spanish