Home / Node / Année de Prière - avril 16

Année de Prière - avril 16

  • Année de Prière - avril 16

Apprendre de Philippine, Femme de Foi

Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous entendez le nom de Philippine ? Cette question nous est apparue un jour, lorsque de jeunes membres de la région d’Indonésie se sont réunies. Nous étions ravies d’apprendre que la mission indonésienne commençait au moment où Philippine avait été canonisée. Nous sommes bénies d’avoir Philippine, femme de courage et de fidélité, pour patronne de notre région.

Imaginer ce que Philippine et ses compagnes ont ressenti durant leur voyage vers le Nouveau Monde nous aide à comprendre que chacune d’entre elles était une femme de foi. Elles ne voyaient que la mer et le ciel. Elles souffraient de maladies et ne disposaient pas de nourriture appropriée. Les vents et les vagues de la mer les terrorisaient. L’incertitude les guettait sur ces nouvelles terres. La relation étroite que Philippine entretenait avec Jésus lui était d’une grande aide et lui permettait de vivre ces dangereux moments en gardant espoir. Sa prière – « Mon Dieu, j’ai tout quitté pour toi » – prouve qu’elle était bien la « femme qui prie toujours », avant même que les Potawatomi l’aient appelée ainsi.

Tout comme elle, nous vivons aujourd’hui des moments terrifiants mais nous les vivons différemment. Lorsque nous quittons notre foyer pour chercher ce que Dieu veut de nous, nous sommes animées par l’incertitude et la crainte. Lorsque tout paraît incertain, lorsque les gens n’ont plus d’espoir, lorsque la haine et la jalousie prennent le pas sur l’amour et le pardon, pouvons-nous redonner espoir aux personnes qui nous entourent ?

Philippine nous montre le chemin. La force du parcours de la vie vient de la contemplation du Cœur transpercé de Jésus. Puisse l’Amour du Cœur de Jésus qui a soutenu Philippine nous façonner, afin que nous soyons sanctifiées et devenions une bénédiction pour les autres !

Henni Sidabungke, RSCJ, Région d’Indonésie
Image: Henni Sidabungke