Home / Node / Année de Prière - auguste 6

Année de Prière - auguste 6

  • Année de Prière - auguste 6

Philippine
Grain de blé tombé en terre...

Philippine n’avait fait qu’ouvrir le sillon, et avec quelles peines, déposer la semence... Mais le Sacré-Cœur reviendra y moissonner un jour... A elle, d’ouvrir la voie à travers les ronces : elle est le pionnier de Dieu (Mgr Baunard).

Le chemin de Philippine fut celui de l’enfouissement. Animée par l’intuition d’annoncer l’Amour aux confins du monde, elle débarque en terre de Louisiane, et entame, à un âge déjà avancé, un patient périple d’ensemencement. A la faveur des demandes et des offres reçues, en dialogue courageux avec les hommes d’Église qui lui sont donnés comme compagnons et guidée par une intuition toute féminine, elle avance avec discernement. Malgré les fruits abondants et la rapide progression de la mission, elle semble n’en voir que la face cachée et souffrante. Elle porte la croix avec Jésus, tandis que déjà la résurrection est à l’œuvre autour d’elle.

Nos terres, aujourd’hui, sont rocailleuses de par le rejet de Dieu et une culture de l’indifférence, mais aussi fertilisées par la soif de plus d’humanité et le désir d’une transition écologique. Quel sillon ouvrir, quelle semence y déposer ? La fragilité consentie, la recherche d’une qualité de silence intérieur, la participation modeste et tâtonnante aux recherches citoyennes actuelles seraient-elle croix à porter avec Jésus, chemins d’enfouissement nécessaires pour des moissons que nous ne verrons pas de nos yeux ?

Marie-Paule Préat, RSCJ, Province de Belgique – France – Nederland
Image : Microsoft clipart